Infos‎ > ‎A la une!‎ > ‎

Un génial entraînement d'exception

publié le 3 févr. 2012 à 16:06 par Eric S.
Aujourd'hui, neige à gogo et présence au club inversément proportionnelle au nombre de flocons... Quentin et Greg tournent sur la pelouse et effectuent avec application une transposition de ce qui était planifié sur la pelouse gelée. Thomas décide de faire pareil. Il ne reste plus que Philippe, Jean-Fabrice et moi...
 
Je réfléchis. Que faire? Comment transformer cet entraînement quelque chose de particulier, de sympa, comment profiter de cette neige quitte à laisser un peu de côté la série de 2'30 à 85%? Pourquoi ne pas être un peu "fou" pour marquer cette soirée et finalement la rendre singulière tant elle aura été agréable et particulière?
Nous sommes trois, j'ai une frontale et une loupiotte de fortune. Le troisième éclairage m'arrive au cerveau... je trouve une idée et nous voilà partis.
 
Les routes sont couvertes de quelques centimètres de neige. C'est la pagaille pour les automobilistes. Nous empruntons le halage tout autant enneigé direction écluse de La Plante. Nous traversons la Meuse et nous nous dirigeons vers... le Tienne Maquet. Là, je cède mes deux lampes et nous entamons la grimpette à la marche... hésitante. C'est que le sol est gelé sous la neige et verglacé par endroit. Nous travaillons nos appuis, c'est certain! Si Philippe a une certaine aisance, c'est un peu plus chaotique pour Jean-Fabrice qui glisse un peu plus. Mais ça ne se passe finalement pas mal du tout. L'obscurité est relative grâce au tapis neigeux et la frontale est une aide mais n'est pas vraiment nécessaire. Au-dessus du Tienne, nous reprenons la course et traversons tout le bois côté gauche de la route de la Vecquée, reprenons la route de la Pairelle vers la droite et  puis le raccourci dans le bois pour rejoindre les chemins VTT de la citadelle. C'est génial. Au château de Namur, tant qu'à faire, nous prenons le raccourci pentu vers la Merveilleuse que nous redescendons pour rejoindre le club.
 
Au final, un trail blanc improvisé et en nocturne svp.
1h15 de pur plaisir de course avec plus de 200m de dénivelé et un bon travail musculaire pour rester sur ses jambes, le tout pratiquement entièrement hors zone urbaine...
 
Morale de la séance: soyons fous... ça fait du bien!
 
Eric - 3/2/2012