Infos‎ > ‎A la une!‎ > ‎

La Bouillonnante, Marathon d'Anvers, 10 miles et 10km de Gesves

publié le 22 avr. 2012 à 15:44 par Eric S.   [ mis à jour : 27 avr. 2012 à 13:36 ]

La Bouillonnante 2012 - 50km - 2075m+

Ce week-end, Mathieu P a gagné le trail de 19km à Bouillon, présentant un dénivelé positif de 900m, devant plus de 370 autres concurrents à du 12,7 km/h de moyenne. Très belle performance. La progression en trail court est croissante et c'est de bonne augure pour son objectif saison dans 10 semaines au célèbre cross du Mont Blanc.
 
Sur le 24km, Grégory termine à une fort encourageante 82ème place. Dominique et Jean-Luc étaient également présents.
 
Sur la longue distance (52km - 2100m+ sur base GPS), dans des circonstances météo capricieuses et sur un sol boueux, glissant et parfois très technique avec de fortes pentes et des descentes qui ne l'étaient pas moins, j'ai joué au chat et à la souris avec Olivier. Nous arrivons, heureux et satisfaits, pratiquement ensemble en 7h20 aux alentours de la 150ème place (sur 410 au départ environ). JC et Bibi arrivent un peu plus tard.
La Bouillonnante est vraiment le trail le plus exigeant de Belgique.
 
Chouette Vidéo d'un certain Pol Boslooper. Il y en a d'autres sur Youtube.
 
A Anvers, Quentin n'a pu réaliser son objectif sur marathon et termine en 3h07. Ce n'est finalement pas si mal sachant que ses 15 derniers jours de préparation n'ont pu être réalisés comme prévu en raison d'un voyage scolaire de 10 jours...
 
Voici ses impressions d'après course:
"Au départ, pas de soucis de placement, Je pars en 3e ou 4e ligne. Vraiment pas trop stressé, je me sentais pas trop mal. Je sentais bien que je n'étais sans doute pas au mieux de ma forme mais franchement j'étais confiant par rapport à la course.
 
Départ lancé, je prends 2-3 km pour me mettre dans mon rythme et j'ai vraiment tourné dans mes temps sans trop de problème.
J'avais en tête mes temps de passage aux 10e, 15e et 21e km, et à chaque fois je passe tout à fait dans le timing prévu et sans avoir l'impression d'être trop fatigué. Depuis le 10e km, tout en gardant mon rythme, sans accélérer, je dépassais quand même pas mal de monde et, d'après ce que j'ai entendu des spectateurs, je me situais aux alentours de la 55e place. Il y avait pas mal de monde le long du parcours et beaucoup d'ambiance. Très agréable. Surtout qu'à plusieurs endroits la famille était présente et ça, ça fait encore plus de bien.

Pas de soucis aux ravitaillements, des points d'eau tous les 2,5km, boissons énergétiques tous les 10-15 km et 3 fois des bananes.
J'avais prévu 4 gels (10e - 20e - 30e - 35e coup de fouet).

Donc tout se passe vraiment très très bien et je prenais beaucoup de plaisir... jusqu'au 32-33e km !
A ce moment là, les jambes commencent à devenir très lourdes, et je sens l'accumulation des chocs sur le tarmac. Les premières petites pointes de crampes arrivent au niveau des mollets...

35 km, ça y est, j'en ai plein les jambes ! J'ai des crampes aux mollets, aux cuisses, aux ischios et aux fessiers. Là, ça devient très dur, le groupe 2h59 me passe et me laisse sur place. Impossible de changer mon rythme, dès que j'essaie d'allonger, j'ai une crampe. Je dois d'ailleurs m'arrêter deux ou trois fois pour faire quelques étirements tellement ça me fait mal.
J'essaie de me remettre dans un rythme mais ça devient très très dur, les jambes ne tiennent plus. Et je suis assez déçu parce que le dessus du corps va très bien. Ce sont vraiment mes jambes qui me trahissent.

Dernier km, je titube, les jambes n'en veulent plus, je débarque sur la Grand-Place, le gens crient, ils voient bien que j'ai du mal, ça fait chaud au coeur, et je passe l'arrivée en 3h07... Déçu.

Il me faut le temps de digérer un peu, je suis fatigué mais franchement pas épuisé comme je t'ai dit, ce sont les jambes qui ont posé problème.

En fait je suis satisfait à 80% de ce marathon, ce qui est con c'est que les 20% sont ces 7 derniers km qui m'empêchent d'atteindre l'objectif. Mais quand j'y repense je tiens pendant 35 km les temps et vu les dernières semaines, je dois dire que je n'y croyais pas.

Donc pour un premier marathon, c'est quand même pas mal. Je ne pensais pas pouvoir tenir un rythme pareil aussi longtemps, l'erreur dans la préparation est ce voyage en Grèce. Je ne le regrette pas du tout mais à refaire, je place le marathon avant !

Et finalement l'objectif de battre le meilleur temps de papa n'est pas complètement raté puisque je bats son temps à son premier marathon... Et puis, ça lui laisse encore l'espoir de garder son temps quelques années...

Maintenant repos pendant une semaine parce que j'en ai besoin..."
 
A Anvers encore mais sur les 10 miles, Benjamin n'a pas réalisé une bonne performance. Pas très en forme ce mois-ci, un peu de repos et de régénération générale sont nécessaires pour repartir avec un entrain qui commence à dipsaraître. Un peu de patience donc pour le revoir courir comme un lapin.
 
A Anvers toujours sur le 10 miles, superbe perf de Sébastien M qui est décidément sur un pic de forme. Il termine en un peu plus de 54min à du 17,64 km/h de moyenne et se classe 25ème sur 18203 arrivants.
 
Pour terminer, ce week-end, il y avait encore les 10 km de Gesves où les filles du club ont à nouveau réalisé de bons résultats.
 
Tous les résultats sont à la page... Résultats!
 
J'avais oublié la semaine dernière de signaler l'excellente performance de Sebastien M qui termine 3ème sur 1160 à l'Urban Trail de Luxembourg. Voilà qui méritait d'être dit!
 
 
Eric - 24/04/2012